En cliquant sur 'Ok', vous acceptez l'utilisation des cookies sur notre site. En savoir plus

Né à Paris en 1982, Mathieu Duval a commencé à travailler l'argile à l'âge de 9 ans. En autodidacte, il a commencé à explorer la matière. Modelage, tournage, cuisson, émaillage... toutes les étapes du processus de création en terre cuite. Durant une quinzaine d'années, il a fabriqué des objets usuels, marqués par sa créativité personnelle.
L'artiste s'est ensuite tourné vers une autre dimension de la céramique. Sortant de la notion utilitaire de la poterie, il a entrepris de sculpter l'argile. Les formes apparues, abstraites et tortueuses, commencèrent à reflèter les émotions du créateur, ses impulsions du moment.
Sa technique évolua et s'affina. Fin connaisseur des réactions de la terre, il y a adapté son mode de sculpture. Ainsi, aujourd'hui, les créations de Mathieu Duval sont autant un travail personnel qu'un jeu entre l'homme et la matière. En faisant apparaître ces silhouettes d'argile, composées autant par la matière que par le vide qu'elles enferment, l'artiste crée la transformation. Le rôle de la terre est inversé, elle n'est plus qu'une ligne dans l'espace.
Mathieu Duval dessine des idées de volumes. Il crée des formes abstraites, complexes, étranges, inattendues. Il fait danser la matière avec le vide, et propose un voyage en trois dimensions. Il invite l'oeil à suivre ce ballet de lignes et l'espace qu'elles caressent. Le regard plonge et se perd dans une promenade le long de ces courbes de terre qui se croisent et s'entremêlent. La matière n’est plus qu’un croquis d’elle-même, une suggestion. Ainsi, sous la main de l'artiste, l'argile s'unit au vide pour donner corps à l'impalpable.